Les pratiques commerciales trompeuses dans le secteur de la renovation energetique et des ENR

Vous souhaitez, dans une démarche écologique, faire installer des équipements de production d’énergie renouvelable ou améliorer l’isolation de votre logement ce qui vous permettra de réduire votre facture énergétique : cela est louable mais, avant tout, prenez le temps de la comparaison.
En effet, ce secteur en constante évolution suscite des plaintes. De nombreux consommateurs ont été trompés par des professionnels peu scrupuleux qui les ont démarchés et se retrouvent engagés à rembourser un crédit affecté à un équipement qui ne présente pas le rendement annoncé (production d’électricité ou économie d’énergie), ne permet pas de dégager les gains espérés pour permettre son financement.
Compte tenu des enjeux financiers et de la gravité des pratiques mises en oeuvre par certains professionnels du secteur, la DGCCRF – sans déconseiller de tels investissements – recommande une grande vigilance, surtout en cas de démarchage.
Quelques conseils pratiques
1/ Méfiez-vous des entreprises qui se réclament d’organismes publics ou de fournisseurs d’énergie
Dans leur argumentaire commercial ou la dénomination de leurs sociétés, certaines entreprises se réclament comme participant au service public ou étant mandatées par des organismes publics ou des entreprises du secteur de l’énergie (EDF, ENGIE, ENEDIS, direct énergie, etc.).
Sachez que les administrations publiques ne démarchent pas les consommateurs à des fins commerciales. Méfiez-vous également d’offres commerciales émanant de sociétés ayant des noms cherchant à entretenir la confusion avec des organismes officiels, par exemple tels que : « centre national de… », « agence nationale (ou régionale) de… », « institut de… », « service de… ».
N’hésitez pas à vérifier sur internet l’objet commercial de ceux qui vous démarchent et à prendre contact avec les services ou entreprises desquelles se revendiquent ces entreprises.

Ce contenu a été publié dans Les fiches pratiques de la concurrence et de la consommation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.